Astrologie

* Chiron en maisons : 1ère partie

MAISON I
La réponse est souvent en face. La blessure c’est l’ego de ne pas avoir été traité avec équité. Le moi peut être troublé. On a pu décider à la place de l’enfant, souvent peut être avant la naissance, soucis familiaux.
La clé : être hors normes, avoir ce courage, sortir de son enfermement, s’individuer, devenir un être unique entraîne la résolution de ses souffrances et un esprit ouvert avec une quête importante. Peut donner un guérisseur fondamental , un conseiller d’une capacité d’auto initiation. Il aide à faire les choses autrement.

MAISON II
La blessure c’est la douleur d’avoir été spolié, blessé d’un dû matériel ou affectif, éprouve un besoin fondamental de manifester ses propres besoins au détriment des autres. Ne pas être trop têtu, ne pas trop retenir les choses. Insécurité matérielle, pas reconnu par rapport à ses propres valeurs.
La clé : Apprendre dans le domaine des possessions, valeurs et toutes formes de ressources personnelles. Se donner les moyens, aller au bout des choses car cela peut passer par des problèmes matériels et financiers.
En transit : permet de saisir le sens de la vie, de concrétiser et de manifester. Il s’agit de donner fermement un sens à ses acquis personnels et un autre sens à l’argent. Enorme capacité. Si un enfant travaille mal avec un Chiron en maison II, c’est qu’il n’est pas sur sa voie. Grande capacité d’invention. Bien vécu = réalisme au niveau gestion et ressources infinies.

Maison III
Convaincu que rien n’est possible, c’est un libéral fondamental, ce sont des gens qui pensent et comprennent rapidement, il se mettent à la portée de tous, l’esprit est rapide, fluide, pas trop borné, assez ouvert. Il y a pu avoir mensonges, une préférence d’un frère ou d’une sœur. Problème de communication et d’expression. Le natif doit communiquer avec son entourage proche et se faire comprendre. La difficulté c’est qu’il peut exister un complexe d’infériorité. En cernant mieux cerner la communication avec soi-même, on peut reprendre des études,  rencontrer des maîtres, guides.

Maison IV
Quête du sens de ses racines. Il y a toujours une blessure familiale par rapport à quelque chose. Génération, exil, secrets, le natif peut apprendre par exemple que son père n’est pas son père, pas de structures, a du mal à se construire une vraie famille et à poser ses racines. Nécessaire de s’extraire du monde extérieur pour découvrir son monde intérieur, trouver sa force et sa puissance sinon il y aura toujours une grande insécurité familiale, chantage des enfants. Avec un Chiron en IV, il peut y avoir un sentiment de culpabilité. Plus une planète est sur un angle, plus elle est vécue. Il est nécessaire de rétablir ses racines propres. C’est important de retrouver sa généalogie et ses fondements, déprogrammer son hérédité. Peuvent être des personnes très sympathiques et faciles d’accès mais le risque c’est qu’ils ne puissent jamais entreprendre quelque chose de peur de perdre. Lorsqu’une planète est à l’entrée d’un signe, le vécu est plus important que les planètes en fin de signe :
De 1 à 10 : C’est la croix cardinale, vécu, on ne connaît pas, c’est la découverte
De 10 à 20 : C’est la croix fixe, on commence à concrétiser
De 20 à 30 :C’est la croix mutable, moindre importance
En transit : Le moment est venu de définir sa voie dans laquelle on s’est engagé. Vouloir ce que je veux et lui donner un sens, clarifier son identité

Maison V
Cela peut donner une créativité très originale, très hors normes à exploiter. Peut donner de très bons comédiens. Le natif aime bien séduire et convaincre, c’est un défenseur de la libre expression. La blessure ne peut être que sur le manque affectif. L’éducation a pu être assez dure avec des principes, un manque de reconnaissance.
La clé : retrouver sa créativité, exprimer ses envies
En transit : C’est le moment d’affirmer sa personnalité spirituelle, il peut y avoir naissance d’enfant, de nouvelles amours, une créativité artistique. On choisit une voie où l’on grandit. C’est le moment d’affirmer qui l’on est.

Maison VI
Ce sont des gens très travailleurs, très déterminés, affiliés à des des postes subalternes, ont le sens du devoir et des responsabilités. Durs à la tâche, il faut se sentir utile. La blessure est d’avoir pu se sentir utiliser par les autres. L’adulte a pu confier à l’enfant des charges très lourdes à soulever seul ou le travail peut ne jamais être bien fait. Craintes à se lier en réponse au risque de séparation. La VI prépare au couple, il a pu y avoir un déchirement dans le couple parental ou des séparations dues à des maladies. Préoccupation du domaine de la santé.
La clé : être utile aux autres. la difficultés est de servir, peut être trop dans la servitude, se dépasser et se mettre au service de l’humanité.
En transit : Temps de purification, de parfaire le sens spirituel, d’améliorer la maison VI afin de se préparer à entrer dans le collectif avec la maison VII.

A suivre : Chiron en maisons : 2ème partie, de la VII à la XII