Rencontres astrales

La vie est faite de rencontres de toutes sortes. Au départ, ce sont nos parents, nos frères et sœurs puis la famille s’agrandit et c’est tout un enchevêtrement de liens qui se forment petit à petit. Des liens qui peuvent être fragiles ou fragilisés en fonction d’événements divers mais qui peuvent aussi se souder…ou se désouder. Toute rencontre est destinée à nous faire avancer, aucune n’est anodine. Si vous avez la curiosité de dresser le thème astral de vos parents, vous y verrez de nombreuses similitudes notamment avec l’axe des nœuds lunaires. Souvent l’enfant naît avec l’ascendant qui correspond au signe solaire de l’un des deux parents ce qui le relie à celui ou celle-ci mais aussi à toute la généalogie qui s’y rattache.

En matière de rencontres affectives, les circonstances qui peuvent intervenir sont nombreuses et même une synastrie ne divulgue pas tous les éléments car elle floute obligatoirement les éléments karmiques concernant les événements que les deux personnes auront à vivre.

L’autre existe-t-il pour être le reflet de l’autre ou pour être son propre reflet ?

Comment déterminer « l’autre » ? la vision que l’on a d’un autre en face de soi est souvent différente selon la relation que l’on vit. Dans une relation de couple, l’autre a une place prédominante. Il sera soit présent, soit soumis, soit trop absent, soit trop présent, soit oppressant, soit étouffant. Pourquoi rencontre-t-on un autre étouffant ? est ce pour combler le besoin que l’on a d’être aimé ou pour recréer une situation maternelle passée comme une suite logique ou alors tout autrement pour essayer de se donner l’amour que l’on n’a pu avoir. Mais dans ce cas l’autre n’est jamais totalement aimé pour ce qu’il est mais pour ce qu’il doit être ou pour ce qu’il doit donner et c’est souvent là où le bât blesse. On ne peut en vouloir à l’autre de ne pas être ce que l’on voudrait qu’il soit. Chacun essaye d’aborder l’autre avec une envie de lire dans ses yeux ce qu’on voudrait être donc la relation est faussée dès le départ mais le sait-on ? On pense que celui là ou celle là est capable de nous aider à prendre le chemin mais la rencontre est programmée en fonction de l’état d’esprit de l’un et de l’autre et il y aura marche commune selon que l’un trouvera chez l’autre ce qui lui manque. Seulement, à force de demander au miroir : « miroir, miroir, dis-moi qui est la plus belle (ou le plus beau) ? » la glace sans tain finit par s’user et ne renvoie plus rien.

En astrologie, la quête de l’autre est vécue différemment selon chaque signe :

Bélier                                                  

« Parle moi de moi, il n’y a que cela qui m’intéresse »
L’autre ne sera qu’un pur reflet de son image et là pour uniquement valoriser son moi. Le bélier est le premier signe, c’est un signe cardinal donc tout commence avec lui et l’autre n’est là que pour satisfaire son ego.

Taureau

« Croquons la vie ensemble »
Il a besoin de l’autre mais besoin au sens physique du terme, il en a besoin pour assouvir ses appétits, besoin dans sa vie de tous les jours, disons qu’il cherchera l’autre pour partager son quotidien. Son amour sera très pragmatique et il s’y accrochera.

Gémeaux                                                  `

« Je te cherche »
C’est toujours la quête de l’autre, comme une recherche éperdue et un manque de l’autre, son impossibilité à être seul et son grand besoin de communiquer font qu’il sera capable de passer sur beaucoup de choses pour l’avoir sous la main.

Cancer

« Je t’ai sous ma coupe »
Il a un besoin inconscient de modeler l’autre pour le rendre comme il le veut. Il y cherchera toujours très inconsciemment un double de sa mère, qu’il l’adule ou qu’il la rejette, difficile pour l’autre d’avoir une vraie place, une petite mort par étouffement.

Lion

« Quelle chance tu as de me connaître »
L’autre est là pour l’aider à briller, il est là pour le valoriser et surtout pas pour lui prendre sa place qu’il tient à garder première. L’homme lion aimera une femme brillante, qu’il pourra « exhiber » comme un bel « objet » et il en sera fier parce que cela lui renverra une image de séducteur et valorisante.

Vierge

« Soyons raisonnable »
Elle est tellement raisonnable qu’elle va rechercher un autre aussi raisonnable qu’elle c’est-à-dire sans surprise, bien réglé ou alors aller totalement dans l’opposé et trouver quelqu’un de totalement loufoque, et dans ce cas elle aura besoin de l’autre pour lui montrer que l’on peut vivre autrement et sûrement plus débridé.

Balance

« Je suis toi, tu es moi »
Elle est essentiellement tournée vers l’autre quitte à s’oublier elle-même. C’est une espèce de valorisation, de prédominance qu’elle octroie à l’autre, une façon de mettre en valeur son double. Il peut y avoir un phénomène de mimétisme très fort chez la balance et son côté élégant laissera toujours la part belle à celui ou celle qu’elle a en face.

Scorpion 

« Tu es une énigme »
L’autre pour le scorpion doit pouvoir répondre à toutes ses attentes sans trop bronché et sans être trop prolixe. L’autre se doit d’être pour le scorpion aussi souple que possible et être toujours là s’il a besoin de calmer ses angoisses pas forcément pour lui confier mais simplement pour sentir sa présence.

Sagittaire

« J’ai besoin de toi… mais loin »

C’est plutôt loin des yeux, loin du cœur, pour lui la liberté est essentielle, l’autre doit être un prolongement de lui-même dans la mesure où il décidera de tout, l’entraînera dans son sillage et lui fera bénéficier d’une vie trépidante et aventureuse. C’est qui m’aime me suive !

Capricorne

« Je me méfie de toi »
Il aura besoin d’être apprivoisé. Son côté ambitieux, responsable, endurant fait qu’il n’a pas forcément besoin du regard de l’autre et son côté trop sage lui fait très bien supporter la solitude mais s’il décide de tenter sa chance, l’autre sera assuré d’avoir près de lui un autre sur lequel il puisse compter.

Verseau

« De l’amour pour tout le monde »

L’autre pour le Verseau ou plutôt les autres. Car il ne peut se contenter d’un autre, pour lui l’amour est universel et l’autre doit comprendre que les autres, ses amis, ses proches, ont autant d’importance à ses yeux. Son amour est immense pour l’humanité. Difficile à l’autre de trouver sa place…. À moins d’être un autre Verseau.

Poissons

« Je me sacrifie pour toi »
Ils sont tout en compassion pour l’autre, un besoin de couver, d’envelopper l’autre de cette chaleur qui peut être étouffante, de se noyer dans les profondeurs, dans la complexité des sentiments afin de sonder ensemble l’insondable et de fusionner.

 

Si chacun cherche quelque chose dans le regard de l’autre, il y a de fortes chances pour qu’ils ne le découvrent jamais avec le risque de se séparer en ayant l’impression d’être passé à côté de la relation.
Pourquoi deux êtres entrent ils en relation ? qu’ont-ils à vivre ? à régler ? et lequel des deux va plus tirer parti de la relation ?
Chacun devrait être invité à réfléchir à ces questions à un moment de la relation où il est nécessaire de réactiver le processus d’amour et où justement, trop de couples aujourd’hui avec la vie trépidante prise entre la profession, les enfants, les courses, etc…se laissent envahir par le quotidien et ne prennent plus la peine de rester autour d’une table pour simplement échanger ou se rencontrer.
Le bonheur est justement que les énergies de l’un ne soient pas appropriées par l’autre mais au contraire qu’il y ait comme une osmose entre les énergies de l’un et les énergies de l’autre car justement le bonheur n’est-il pas de partager ?

Si vous voulez en savoir plus sur votre couple, faites réaliser votre synastrie. Pour cela, vous pouvez me contacter si vous souhaitez aller plus loin au moyen du formulaire de contact :