Divers

Faut-il craindre les degrés critiques ?

En astrologie, il existe des degrés critiques, rappelons-les :
Dans les signes cardinaux : les 1er, 13e et 26e degrés du Bélier, Cancer, Balance et Capricorne
Dans les signes fixes : les 9e et 21e degrés du Taureau, Lion, Scorpion et Verseau
Dans les signes mutables : les 4e et 17e degrés des Gémeaux, Vierge, Sagittaire et Poissons.

On sait que lorsqu’une planète arrive à moins de 3° de ces points, son influence est renforcée. Si on fait un petit retour sur le passé, que ce soit lors d’épidémies, des guerres, des soulèvements de masse, révolution et autres, on s’aperçoit que ces degrés ont fonctionné à chaque fois surtout lorsqu’ils se trouvaient dans les planètes lourdes. Ainsi :

  • Une épidémie de peste débute à Marseille le 25 mai 1720 et qu’y trouve-t-on cette fois c’est Neptune qui est en Taureau et sur quel degré ? 20°43 Taureau.
  • Lors de la révolution du 14 juillet 1789, aucune planète lourde n’était en Taureau mais Neptune était sur le 21e degré de la Balance
  • D’autre part, le 18 juillet 1870, la France déclare la guerre à la Prusse et qu’y trouve-t-on à cette date, un Pluton dans le signe du Taureau à 19e degré autant dire qu’il s’en approche.
  • Lorsque le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France, aucune planète lourde n’est en Taureau mais Uranus rétrograde sur le 9e degré du Verseau et Pluton se trouve précisément sur le 1er degré du Cancer
  • Lors de la déclaration de guerre du 3 septembre 1939, on voit qu’Uranus était en Taureau sur le 21e degré. Or on constate qu’Uranus en septembre 1939 était à 21°58 R et on peut même dire qu’Uranus transitait le 21è degré dès le 18 juin. D’autre part, en Juillet 1939 Saturne entrait dans le signe du Taureau le 7, rétrogradait en Bélier en repassant sur le 26e degré en novembre 1939 pour rester définitivement dans le Taureau dès le 21 mars. Et Saturne a transité le 21e degré du Taureau en mai et janvier 1942. A la fin de la guerre en 19+45, on constate que Pluton terminait sa rétrogradation sur le 9e degré du Cancer, Uranus avait dépassé son transit sur le 13e degré critique du Cancer. De plus toute l’année 1944 pratiquement Neptune est resté sur le 4e degré des Poissons.

Mais remontons encore beaucoup plus loin au moment de l’éruption du Vésuve et de la catastrophe qui a eu lieu le 24 octobre 79 apr. J.C. (et non le 24 août) à Pompéi et qui aurait fait au moins 3000 morts. On voit que :

  • Saturne transitait le 3e degré du Verseau, Uranus le 7e degré des Poissons, Neptune rétrogradait sur le 12e degré du Taureau et Pluton occupait le 22e degré du Verseau (retenez bien les 3° d’orbe en + ou en -). Bien sûr, vous allez me rétorquer que les transaturniennes n’avaient pas encore été découvertes mais n’en n’existaient-elles pas moins ?

De même lors du naufrage du Titanic le 154 avril 1912 à 23 h 40, Mars était à 4° Gémeaux, Saturne était à 19° du Taureau.
Revenons à notre époque. Uranus est entré dans le signe du Taureau le 6 Mars 2019. A la fin de cette année 2019, on peut penser dès le mois de septembre, des rumeurs ont couru sur une éventuelle épidémie sans que chacun y adhère. Les fêtes, en 2019, se sont passées presque normalement seulement le début de l’année 2020 a vu la propagation de la COVID. D’ailleurs Uranus était sur le 9e degré du Taureau en juin 2020, il a rétrogradé sur le 9e degré Taureau en octobre 2020 pour être où nous en sommes actuellement.

En Janvier 2021, Uranus aborde son passage sur le 6e degré et en ce mois de mars il a transité le 8e degré pour passer en avril sur le 9e Taureau et y restera jusqu’en mai si l’on tient compte de l’orbe. Ce mois de mars a vu un renforcement de l’épidémie. Mais sa dernière rétrogradation se fera sur le degré 10 en Janvier 2022 et s’éloignera pour ne plus y revenir. Pourra-t-on commencer à respirer un peu…et un peu mieux… !!!

D’autre part, le 12 Avril, une nouvelle lune aura lieu dans le signe du Bélier, avec la présence de Chiron, Soleil/Lune évidemment et Vénus, en Bélier dont le maître Mars sera mi-avril en carré à Neptune, et cette nouvelle Lune sera carrée aux Nœuds Lunaires. Nous sommes bien toujours dans une sorte d’avertissement qui est adressée aux humains dans leur façon d’être et d’agir. Quelle sorte d’inflammation est à venir ? Uranus sera toujours carré à Saturne mais l’aspect se défera en septembre octobre pour se recréer en novembre et nous « offrir » une fin d’année avec un carré partile entre ces deux-là et surtout une rétrogradation de Vénus en Capricorne, pas très réjouissant pour les fêtes de Noël mais utile pour prendre conscience de ce qui a été passé pour gérer le futur.

D’autant que, Vénus, elle sera et rétrogradera sur le…26e degré du Capricorne qui est un…degré critique !!!