Divers

Les degrés symboliques – Mars 2020

Exprimés en TU

PLEINE LUNE – Lundi 9 Mars 2020 à 17 h 49 sur le 19°37 Vierge

Ce degré correspond au degré 20 de la Vierge pour une personne née un 12 septembre dans le deuxième décan de la Vierge
esprit planétaire de Vénus : présage amour du lucre, avarice

19°37 VIERGE

 

SYMBOLES SABIAN
de Dane Rudhyar

 LA VOLASFERA

CALENDRIER THEBAÏQUE

“Une longue file de voiture file vers la côte Ouest”

Dominante : Un effort de coopération est nécessaire pour parvenir à un “nouveau monde” d’expériences

L’exposé original de cette vision qu’eut la médium ne permet pas de savoir à quoi ressemble exactement cette file de voitures. Quoi qu’il en soit, il s’agit sans l’ombre d’un doute d’un voyage, la marche en commun d’un groupe de personnes : conscience et énergies,  (le symbole de la “voiture”) se liguent en vue de parvenir en toute sécurité au but que leur a fixé la destinée. Pour l’heure tout sentiment de compétition a disparu laissant la place à un comportement ordonné et structuré.

A ce stade, on laisse tout son passé derrière soi : chacun coopère à la grande “aventure de la conscience”
EN CONSACRANT TOUS SES EFFORTS À UN MÊME BUT”

 

“Deux hommes se battent à l’épée tandis qu’un troisième, masqué, les regarde par dessus une haie, au bas de laquelle un épervier poursuit un rat”

—> Mêlé à des querelles, complots, poursuites, etc…

“Un oiseau poursuivant
un rat”

inimitiés, querelles avec des étrangers

 

NOUVELLE LUNE – Mardi 24 Mars 2020 à 9 h 29 sur le 04°12 Bélier

Ce degré correspond au degré 5 du Bélier pour une personne née un 25 août dans le premier décan du Bélier
esprit planétaire de Mars : présage caractère audacieux, mépris des obstacles, hauteur, obstination

04°12 BÉLIER

 

SYMBOLES SABIAN
de Dane Rudhyar

LA VOLASFERA

CALENDRIER THEBAÏQUE

“Un triangle arborant des ailes”

Dominante :
Aptitude à se dépasser soi-même
Ce symbole personnifie le désir de parvenir à un niveau supérieur d’existence, qui soit pure aspiration ou pure dévotion, bhakti. L’être apparu au monde après la première phase de ifférenciation prend conscience qu’il lui est possible de parvenir à des sommets plus élevés. Il voit dans le principe de la “lévitation” l’un des deux facteurs essentiels de l’évolution.
L’être venant au monde, le porte aux nues et en fait un Dieu, mais ce n’est encore qu’un idéal. A ce stade, quoi qu’il en soit, l’être tout entier ressent une aspiration ardente et naïve à se réaliser.
—> On envisage une NOUVELLE DIMENSION de l’être qui requiert un effort créatif 

“Une étendue de ciel nocturne, bouleversé par un violent orage, les éclairs zébrant la nue révèlent une masse rocheuse au long de laquelle, insoucieux de la tempête, un homme fort, musclé, décidé, grimpe allègrement”.

Sentiment d’être prisonnier et le besoin de s’évader

 

“Deux hommes : l’un fendant du bois avec une hache ; l’autre tenant de la main droite un sceptre”

Élévation laborieusement acquise, heureuse paternité